Instabilités de terrain

La notion de sol

Vous êtes vous déjà demandé ce qui constitue le sol sur lequel vous marchez ?

A l’origine du sol, il y a d’abord la croûte terrestre, constituée principalement de roches issus du refroidissement et de la solidification du magma en surface, il y a plusieurs millions d’années. C’est pourquoi on les appelle des roches magmatiques.

Puis, sous l’action de conditions physiques particulières (pression, température…), certaines roches ont vu leur composition chimique changer : ce sont les roches métamorphiques.

L’altération du sol

Au fil du temps, des éléments extérieurs particuliers ont fait leur apparition.

Avec l’apparition de l’atmosphère, les océans sont nés. Puis plus tard, la vie.

Cela a conduit à l’altération des roches en surface :

  • L’atmosphère : le vent et les variations de température désagrègent les roches. Les produits issus de cette désagrégation sont appelés sédiments.
  • La biosphère : à leur mort, les êtres vivants qui se décomposent créent de la matière organique. Le calcaire des squelettes constituent également des sédiments.
  • L’hydrosphère : les rivières, les fleuves, les lacs, en plus de désagréger les roches, transportent les sédiments issus de l’altération des roches par le vent et de la décomposition des êtres vivants.
  • L’exploitation humaine : extraction du minerai, du pétrole, du gaz…

Les instabilités de terrain

Tous ces paramètres ont finalement permis une grande diversification des roches et de leurs propriétés : texture, perméabilité, dureté…

Ainsi, selon le milieu, différentes instabilités peuvent apparaître :

  • Les glissements de terrain : déplacement d’un bloc entier de terre, qui garde son intégrité physique.
  • Les éboulements : chute brutale de blocs de pierres.
  • Les effondrements : chute brutale du sol au-dessus d’un vide.

Pour plus d'informations sur les instabilités de terrain, consultez les articles suivants :

%d blogueurs aiment cette page :